Les JMJ à Marseille

Les JMJ à Marseille – Rencontre avec Mgr Jean Marc Aveline

En juillet dernier, plus de 150 jeunes Marseillais avaient rejoint la Pologne pour participer aux Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ). Cette année, les JMJ ont eu lieu à … Marseille !
Un peu d’histoire…
Six jours avant la Pâque juive, Jésus retourne à Jérusalem. La foule a tapissé le sol de Rameaux verts pour acclamer Jésus lors de son entrée dans la ville. « Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. » Le dimanche des Rameaux les chrétiens se rassemblent avec des rameaux à la main (olivier, buis selon les régions). Une fois ces rameaux bénis, les fidèles entrent en procession commémorant ainsi l’entrée triomphante de Jésus à Jérusalem :
« La foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus venait à Jérusalem ; ils prirent les rameaux des palmiers et sortirent à sa rencontre et ils criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur » (Jn 12, 12-13).
La messe avec le récit de la Passion commence.
A la fin de la célébration, il est de tradition d’emmener ces rameaux bénis pour orner les croix des maisons.
Que notre fête ne finisse jamais….
Les JMJ sont souvent associées aux grands rassemblements internationaux avec le pape. Il ne s’agit que d’une facette. En effet, les années où il n’y a pas ces grandes rencontres, les jeunes sont invités à vivre les JMJ en diocèse à l’occasion de la fête des Rameaux.
Le père Benjamin Goirand, coordinateur de la pastorale des étudiants, s’est entouré de quelques jeunes pour relancer les JMJ dans notre diocèse.
L’idée était de reprendre les « ingrédients » des rassemblements internationaux : catéchèse d’un évêque, accueil dans les familles, messes, marche, etc …
Pour 2017, le thème retenu par le pape François est cette phrase du Magnificat : « Le Puissant fit pour moi des merveilles ».
De Notre-Dame de la Garde à la paroisse de Saint-Loup
Mgr Jean-Marc Aveline a présidé une messe à Notre-Dame de la Garde pour lancer officiellement les JMJ 2017. A l’issue de l’eucharistie, les JMJistes ont pris la route avec trois pistes de réflexions données par Mgr Jean-Marc Aveline au cours de son homélie à partir de la lecture du jour du tirée du livre d’Ezéchiel :
Ma vie a-t-elle connu des bouleversements ? Ai-je déjà reçu ce désir de conversion ? Ai-je déjà contemplé Jésus traqué ?

La première étape fut l’occasion d’écouter la catéchèse de Mgr Jean-Marc Aveline sur le Magnificat à la paroisse de Saint-Loup. La catéchèse commençait par des questionnements.
« Combien il y a d’Evangiles en tout ? » demande Mgr Aveline. Le silence règne dans l’église. « Vous savez ça quand même… Là, c’est dans l’Evangile de Luc. Est-ce qu’on aurait pu le lire  dans un autre évangile ? Réponse, non parce qu’il n’y est pas. Il y a seulement dans deux Evangiles où on nous raconte l’enfance de Jésus. C’est chez Luc et chez Mathieu. Chaque Evangile construit ce qu’elle veut nous dire. Mathieu nous parlait des mages ; Luc, non. Chez Luc, au Chapitre  1, qu’est-ce qu’il s’est passé avant ? »
« L’annonciation » répond une étudiante.
« C’est quoi l’annonciation, vous avez une idée » demande Mgr Aveline.  « C’est l’annonce que l’ange a faite à Marie. Où est-ce que Marie habite ? », continue Mgr Aveline. A Nazareth, donc pourquoi Jésus est né à Bethléem … ? » la catéchèse continue avec ces questions/réponses. « Que chacun d’entre nous se demande comment ce bonheur de la Parole de Dieu est arrivé jusqu’à moi. Comment Dieu se débrouille pour que sa parole arrive jusqu’à moi ? Si vous avez un moment dans la journée, posez-vous cette question et rendez grâce». Après une pause, la marche continue jusqu’à Aubagne où les familles nous attendent.
Saint-Jean-de-Garguier
A notre grande surprise, il y avait plus de familles pour nous accueillir que de participants.
Comme pour les rencontres internationales, les jeunes furent accueillis par des familles d’Aubagne. Après un temps de repos mérité, tout le monde était invité pour une soirée de louange au prieuré de Saint-Jean-de-Garguier avec le groupe Injoy.
Marche vers la grotte de la Sainte-Baume
Dimanche matin, le point de rendez-vous était fixé à la vallée de Saint-Pons. Une journée de marche dans la nature a permis aux jeunes de vivre des moments de partage, d’amitié et de joie. Le soleil était au rendez-vous et nous avons pu profiter de beaux paysages sur le massif de la Sainte Baume. Un temps de partage en petit groupe était proposé et nous avons pu faire connaissance de jeunes libanais qui nous ont raconté le sens de l’accueil dans leur pays de 4 millions d’habitant, ils accueillent 400 000 réfugiés. C’est comme si en France, nous accueillions 16 millions d’étrangers. C’est énorme.
Les JMJ se sont terminées par la messe des Rameaux à la grotte de la Sainte-Baume, présidée par Mgr Jean-Marc Aveline avec les rameaux à la Main. C’est un lieu symbolique où Marie Madeleine est venue évangéliser la Provence. Quelle belle idée de vivre les JMJ locaux dans notre belle région avec Marie Madeleine comme guide !
R. Janiec

Laisser un commentaire