Chandeleur – Veilleurs d’espérance
Il est 3 heures du matin. Petit à petit, les lumières s’allument dans les chambres de la communauté pour un petit déjeuner à 3h30. Quelle joie ! Louise, Chloé, Julia, Luana, Marie, Joao, Mendji se dépêchent pour vite manger. Dehors, Jérémie, Victor, Christophe et un ancien élève, Jules DELBART, nous attendent devant l’entrée de l’école, il est déjà 4 heures.
Nous nous réjouissons de la présence de nombreux professeurs : Mesdames Chanut et Bosca, Messieurs Orlando, Peruggini et Straudo sans oublier Mme Mendy Hélène que je remercie pour sa fidélité et sa joie de vivre à 5 heures du mat au Vieux Port.

Donnons la parole aux jeunes :

Joao : « Depuis trois ans j’ai entendu parlé de ce pèlerinage et c’est qu’en terminal que je me suis décidé à y participer. J’y suis allé par curiosité et j’ai trouvé ça très bien : la procession, la messe et en plus j’ai rencontré mes amis. J’ai bien aimé. Le plus difficile, c’était que nous étions très serrés à l’église. Je ne sais pas où je serai l’année prochaine mais je viendrai sans hésitations. Pendant la procession, je n’ai pas chassé de Pokémon parce que j’étais très concentré. »
Mendji : « Je connaissais depuis longtemps cette tradition de la Chandeleur mais je n’y ai jamais participé. En terminal, je me suis décidé à y participer et je voulais tenter l’expérience. C’est un très bon pèlerinage, belle Messe, beaucoup de monde dans l’église. Je trouve ça très bien de voir tous ces gens et ces jeunes participer à ce pèlerinage. C’est vraiment très beau. Mais pendant la Messe j’ai lutté contre le sommeil. A ceux qui ne sont pas venus, je voudrais dire qu’il faut tester car c’est une belle chose à faire tous ensemble et c’est très beau. Je viendrai l’année prochaine parce que j’ai bien aimé et j’ai rencontré de nouvelles personnes. Je n’ai pas joué à la chasse au Pokémon parce que j’ai désinstallé ce jeux et j’étais trop concentré à prier et j’ai n’ai pas pensé à jouer. La messe était très belle, l’église était remplie de jeunes. C’était très beau et très chaleureux. J’ai beaucoup aimé la soirée au lycée et vraiment c’est à refaire. »
Victor : « Je suis venu grâce à mon ancien catéchiste pour voir arriver le bateau au Vieux Port et pour traverser Marseille en vélo à 3 heures du matin. Pas de voitures, pas de circulation. C’est chaud. Je suis content d’avoir vu ça au moins une fois dans ma vie. Ce qui était le plus difficile, c’est le froid et il y avait beaucoup de monde. A ceux qui ne sont pas venus je dirais que c’était beau et il faut voir. L’année prochaine je reviens parce que ça m’a plu. Je n’ai pas joué à la chasse au Pokémon parce que c’est démodé. La messe était belle mais pas assez de places assises par rapport au monde qu’il y avait. Je voudrais résumer que c’est une très belle expérience. »
Christophe : « Je suis venu par curiosité et c’était flippant de traverser Marseille à 2h30 tout seul. Mais une fois en communauté avec des jeunes  et des professeurs de Don Bosco c’était bien. Le plus difficile pour moi c’était le réveil et le froid. Ce qui m’a motivé le plus c’est le petit déjeuner qui était offert à l’école et que je ne suis pas allé en cours d’anglais. Oui, je reviendrai l’année prochaine mais je regrette que le petit déjeuner ne dure pas plus longtemps. »
Luana : «  Je suis venue parce qu’une amie m’a invité. Je suis allé pour passer le temps avec mes amis et apprendre. Le plus difficile c’était de rester éveillée pendant la messe. Ceux qui ne sont pas venus ont raté une soirée très drôle  et un réveil très compliqué. Si on me propose de venir l’année prochaine je dirais oui et non car la soirée était géniale mais la messe était très longue. Je viendrai si nous aurons la possibilité de dormir à l’école parce que j’habite à la Ciotat. »

Chloé : « J’ai appris au début l’année et j’ai retenu la date et j’ai tenté expérience. Je me suis réveillée à 3 heures du matin et je n’étais pas fatiguée. A ceux qui ne sont pas venus je dirais : dommage ! Je pense que je viendrai l’année prochaine. La messe était un peu longue mais jolie. »
Julia : «  Je suis venue parce que j’ai retenu la date au début de l’année. Le plus dur c’était  le réveil à 3 heures du matin. Je dirais tant pis à ceux qui ne sont pas venus. La messe était très longue. »
Jérémi : «  Je me suis décidé à participer grâce à M. Janiec  et je suis venu parce que je ne l’avais jamais fait  et je voulais le faire au moins une fois. J’ai pris mon vélo et à 2 heures du matin j’ai traversé Marseille. Pendant le pèlerinage, il y avait une bonne ambiance et pendant le trajet en vélo aussi. Ce qui était dur de supporter c’est le froid et de se lever au milieu de la nuit. Ceux qui ne sont pas venus ont raté de bons moments d’être ensemble. Je ne sais pas si  je viendrai l’année prochaine parce que c’est une expérience que je voulais tenter une fois. Je n’ai pas chassé de Pokémon pendant le pèlerinage parce que ce jeu est très nul. La messe était un moment serein et intense mais aussi très long. »
Marie : « Depuis que je suis à Don Bosco, j’ai participé à ce pèlerinage et c’est mon troisième pélé. Comme d’habitude, je me suis inscrit avant de savoir ce que c’était. Tout simplement, j’ai fait confiance à M.Janiec  et comme d’habitude, je n’étais pas déçue. La fatigue était au rendez-vous mais grâce à Mme Enriquez – Vieu, nous avons mangé de bonnes crêpes au petit déjeuner. Le plus difficile c’était de trouver une bonne position pour dormir. L’année prochaine, je viendrai parce que c’est devenu une habitude. Ce que j’aime, ce sont les crêpes et les pains au chocolat… et les bonnes notes. »
Alix : « Je viens depuis des années avec la même joie et après pèlerinage j’étais très fatiguée. Ce qui a été le plus difficile c’est de ne pas beaucoup dormir. A ceux qui ne sont pas venus, je dirais : Venez, prenez courage !
Bernard : « C’est ma fille qui m’a donné le courage d’aller à la marche et je voulais passer le temps avec mes amis. Je me suis décidé à y aller après une longue année d’hésitation mais je me suis lancé. A ceux qui sont pas venus je dirais : « Venez testez… »
Nous remercions  Mme Enriquez – Vieu pour ces délicieuses crêpes pour notre petit déjeuner ainsi que le chef cuisine et son équipe.
R. JANIEC